Histoire de l'école Camus

École élémentaire Albert Camus

Construite en 1860, dans le prolongement de la rue du Dr Senlecq*, c'est la plus ancienne école de la ville.

Le maire Pierre-Charles Dambry fait construire l'école de filles, surnommée le « château » à cause de son clocheton élancé, maintenant supprimé, et de son aspect élégant.

À partir de 1868, ce bâtiment accueille une salle « d'asile » (payant, l'équivalent de nos maternelles), tenu par des religieuses pour les jeunes enfants.

En 1881, le bâtiment est prolongé pour y accueillir les garçons et une aile y est adjointe en 1917. L'établissement prend son nom actuel en 1960. 

En 1970, lors du développement du Collège d'Enseignement Général, les locaux sont occupés par ces grands élèves, les filles de l'école élémentaire étant hébergées à l'école Balzac.

Le collège achevé, les élèves de l'élémentaire retrouvent l'école Camus sous forme d'école mixte ; ils laissent une partie du « château » aux élèves de maternelle de Cassan qui attendent la construction de leur école.

Enfin en 1989, le bâtiment « Jules Ferry » est rénové et un bâtiment moderne lui est adjoint pour former une école de 10 classes avec bibliothèque et salles d'activités. Le château est abandonné en 1990 (on y installera le CMPP, le vestiaire municipal, l'association « Source Vive »et l'association « Le livre en main » spécialisée dans la reliure de livres.) 

Maurice Borgne

Instituteur né à Persan, il eut sa première affectation en 1930 à L'Isle-Adam. Il y revient en 1949 comme directeur de l'école primaire de garçons.

Il crée en 1950 le premier « cours complémentaire », c'est-à-dire une ébauche de collège, et accueille dans son école la première classe de 6ème de L'Isle-Adam.

En 1952, autre nouveauté, ses classes de 4ème et 3ème deviennent mixtes.

Il est élu conseiller municipal en 1964 et termine sa carrière en 1967 : une venelle lui est dédiée elle relie la rue Chantepie-Mancier à l'allée Le Nôtre en longeant le collège.

Coordonnées

Rue Chantepie Mancier
95290
L'Isle-Adam
Infos pratiques

* La rue du Docteur Senlecq :

Appelée en 1851 rue du Clos Gravier, puis rue de l'Asile, elle deviendra en 1882, rue des écoles, et enfin rue du Dr Senlecq.

« L'asile » auquel elle menait (et qu'on appelle maintenant « Château Camus ») avait été construit en 1868 sur l'emplacement d'une fermette ayant appartenu aux Bergeret sous le nom de « Folie Bergeret » pour recevoir des enfants dans une garderie tenue par des religieuses, moyennant finances…